Dix conseils pour rater sa vie !

« Jésus est un idéaliste qui a échoué. » Depuis toujours, beaucoup de gens ont pensé cela. Et la « folie » de la croix peut sembler leur avoir donné raison (Cf. 1 Co 1). Je ne partage pas cet avis. Cependant, la vie peut connaître des échecs, mais une vie ratée, c’est tout autre chose. Je vous propose 10 modèles courants de vies ratées…

1) Vivre dans la nostalgie d’un passé idéalisé : « c’était tellement mieux avant ! ». A l’origine, il y a souvent l’envie de fuir la réalité : soucis professionnels, affectifs, de santé, peur de vieillir. « Ne dites pas « C’était mieux avant ». Dites « c’était autrement » » (Pape François, « la joie de l’Evangile »).

2) Croire que « le monde tourne autour de moi ». N’avoir pas encore compris « qu’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes des Apôtres 20, 35).

3) Ne pas supporter qu’on puisse « penser autrement que moi ». Je coupe les conversations, je ne converse pas : je donne mon point de vue et celui de l’autre n’a que peu d’intérêt pour moi. L’Evangile nous enseigne : « Si ton frère te demande de faire 1000 pas avec toi, fais en 2000 avec lui » (Matthieu 5, 41) !

4) Tout faire pour qu’il y ait « le moins d’imprévu possible dans ma vie ». Une vie planifiée, sécurisée, rassurante. Dommage : c’est dans les imprévus que Dieu passe ! « c’est à l’heure que vous n’avez pas prévue que le Fils de l’homme viendra » (St Matthieu).

5) Se réduire à une caricature : « J’y peux rien : je suis comme ça ! ». Souvent, c’est l’héritage de ce que d’autres ont dit de nous : « il est drôle », « elle est timide »… « Seigneur, tu me connais » (Psaume 139 (138).).

6) Réduire le monde qui nous entoure à une caricature : « Les hommes sont mauvais ! ». Ne regarder que le « côté obscur » des choses est une tactique du Malin pour nous détourner de ce qui est beau, souvent extraordinaire, mais que ne relaiera pas le journal télévisé de 20h. « Dieu vit que cela était bon » (Genèse 1, 10).

7) Ne pas vouloir s’améliorer : « Ce n’est pas maintenant que je vais changer ». Le pire étant de penser qu’on peut se contenter de quelques améliorations ici ou là : « Si quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle » (2 Corinthiens 5, 17).

8) Se laisser attirer par la laideur, l’obscur, la tristesse : « les gens heureux me dégoûtent ». On demande des militants acharnés de la beauté et de la joie ! (lire le psaume 19 (18) : « Les cieux proclament la gloire de Dieu… »

9) Bannir le mot « pardon » de son vocabulaire : « c’est trop facile ! ». Refuser son pardon c’est toujours s’interdire de trouver enfin la paix. « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons… » (Matthieu 6, 12)

10) Renoncer à lutter contre les tentations : « je ne peux pas résister ». Les motifs de tentations semblent vouloir s’imposer à nous : télé, internet, etc. L’important est de ne pas renoncer au combat. « Ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre-nous du Mal » (Matthieu 6, 13).

La Croix du Christ a tout saisi de nos infirmités, de notre péché. Le crucifié-ressuscité nous y a dit : « rien n’est impossible à Dieu » pour qui s’en remet à lui avec confiance. « Raté » n’est pas chrétien !

P. Rémy CROCHU

 

Les commentaires sont fermés.