Avec Mère Teresa, une rentrée avec tendresse et sans paresse

MERE TERESA

En cette semaine de rentrée scolaire, ce dimanche 4 septembre, l’Eglise canonise et médite sur l’héritage de Mère Teresa.  St Jean Paul II en parlant d’elle  disait  c’est « un itinéraire d’amour et de service, qui renverse toute logique humaine ». Être le serviteur de tous! Ceci reste un appel qui traverse toutes les époques ! La rentrée est une opportunité pour le réentendre et l’actualité récente est une invitation renouvelée pour vivre en acte le service. C’est par cette logique que s’est laissée guider Mère Teresa de Calcutta, Fondatrice des Missionnaires de la Charité, que l’Eglise a la joie d’inscrire aujourd’hui dans l’Album des Saints et Saintes. Icône du Bon Samaritain, elle se rendait partout pour servir le Christ chez les plus pauvres parmi les pauvres. Le Bon Samaritain nourrit notre vie chrétienne en ce Jubilé de la miséricorde, c’est même le thème évangélique retenu par certains collèges et écoles et pour le projet pastoral en cours de rédaction pour nos deux paroisses.

Même les conflits et les guerres ne réussissaient pas à arrêter le zèle et la foi de Mère Teresa. La gravité de l’actualité de cet été et l’étape de la rentrée nous encouragent sans cesse à recommencer ! Recommencer à transmettre l’héritage et l’expérience de la foi dans nos lieux de vie, nos bourgs et nos villages, sans mettre notre identité « sous le boisseau » sans haine mais par des actes et en vérité comme Sainte Teresa de Calcutta avec tendresse et sans paresse. Dimanche dernier dans l’homélie je rappelais les mots de Mgr Lebrun, archevêque de Rouen : « les terroristes peuvent tout nous prendre, ils ne prendront pas notre foi ». Au pèlerinage du Grand Pardon de Ste Anne d’Auray le 26 juillet j’ai aussi été touché par le témoignage de Mgr Jeanbart, archevêque d’Alep (Syrie) qui disait ceci au nom des chrétiens persécutés d’Orient : Ils n’auront pas notre Espérance ! Les jeunes des JMJ (2,5 millions) en Pologne par leur ferveur et leur fraternité, manifestaient sans complexe l’expression d’une des plus belles réponses  de foi !

La force d’un peuple, ce n’est pas seulement son armée. La force d’un peuple, c’est son âme. Avec le témoignage de sa vie, Mère Teresa rappelle à tous que la mission évangélisatrice de l’Église passe à travers la charité, alimentée par la prière et par l’écoute de la Parole de Dieu. L’image qui représente souvent la nouvelle sainte est la suivante : d’une main, elle tient la main d’un enfant, de l’autre, elle égrène le Chapelet, est représentative de ce style missionnaire.

Contemplation et action, évangélisation et promotion humaine: Mère Teresa proclame l’Évangile à travers sa vie entièrement offerte aux pauvres, mais, dans le même temps, enveloppée par la prière.

Le cri de Jésus sur la croix, « J’ai soif » (Jn 19, 28), qui exprimait la profondeur de la soif de Dieu pour l’homme, a pénétré l’âme de Mère Teresa et a trouvé un terrain fertile dans son cœur. Étancher la soif d’amour et d’âmes de Jésus, en union avec la mère de Jésus, était devenu l’unique objectif de l’existence de Mère Teresa et la force intérieure qui la faisait se dépasser elle-même et « aller en toute hâte » à travers le monde pour œuvrer en vue du salut et de la sanctification des plus pauvres d’entre les pauvres.

Lors des heures les plus sombres, elle s’accrochait avec plus de ténacité à la prière devant le Saint-Sacrement. « L’Eucharistie, source et sommet de la mission ». C’est le thème du rassemblement diocésain dont nous reparlerons d’ici le 25 Juin 2017. Sur le site du Petit Port à Nantes, autour de Mgr James nous vivrons cette étape préparée tout au long de cette année pastorale. Mère Teresa là encore nous enseigne comment aller à la source de la foi dans l’eucharistie et puiser l’élan dans l’attention et le service des plus petits. Rendons louange à cette petite femme qui aimait Dieu, humble messagère de l’Évangile et inlassable bienfaitrice de l’humanité. Accueillons-en le message et suivons-en l’exemple en cette rentrée, tout au long de cette année et au-delà.

Ste Teresa de Calcutta, aide-nous à servir avec la joie et le sourire chaque personne que nous rencontrons. Aide-nous à être des missionnaires ici et maintenant dans le Pays Nozéen et le Pays de la Mée, sans complexe, sans paresse mais avec tendresse. Bonne année paroissiale à tous.

Père Pierre Yves

 

Les commentaires sont fermés.